L’augmentation des seins

L’augmentation des seins consiste à poser des prothèses pour redonner du volume aux poitrines plates ou peu développées.

Indications

L’augmentation des seins agit dans le cas d’une :

– Hypoplasie mammaire : c’est l’insuffisance de développement de la glande mammaire (seins trop petits). Cette hypoplasie peut exister depuis la puberté ou être la conséquence d’une perte de poids importante ou d’une grossesse.

– Aplasie mammaire : c’est l’absence de seins.

Intervention

Toutes les prothèses modernes sont constituées d’une enveloppe souple en silicone pouvant contenir un produit de remplissage différent. On propose soit des prothèses lisses et texturées préremplies de gel de silicone soit des prothèses gonflables au sérum physiologique. Lors d’une augmentation des seins, les prothèses peuvent s’insérer de deux manières différentes :

– En position rétro-glandulaire (dessous et en arrière des glandes) : la quantité de tissu glandulaire et l’élasticité de la peau doivent être suffisantes pour recouvrir l’implant de chaque côté. Il n’y a pas de frottement entre l’implant et le muscle, ce qui permet de conserver au mieux la forme originale de l’implant. Les suites opératoires sont souvent moins douloureuses.

– En position rétro-musculaire (derrière et en dessous des muscles pectoraux) : les prothèses sont insérées de manière à ce qu’elles restent invisibles et impalpables. Ce procédé diminue le risque d’apparition de coques et donne un aspect harmonieux quand il y a peu de glande. La convalescence est souvent plus longue avec difficulté à lever les bras.

Une petite incision de 3 à 4 cm est réalisée de chaque côté par laquelle la prothèse est mise en place. Ces incisions sont bien dissimulées sur le pourtour de l’aréole qui entoure le mamelon, ou bien dans le sillon sous le sein ou encore dans le creux de l’aisselle.

La durée de l’intervention est de 1 à 2 heures et se déroule sous anesthésie générale. Pour une augmentation des seins, l’hospitalisation est de 24 heures.
Un pansement moulant est posé sur les seins, renouvelé le lendemain. Il sera ensuite remplacé par un soutien-gorge médical à garder jour et nuit pendant 2 à 3 semaines. Les 3 premiers jours, il existe une douleur et quelques oedèmes et/ou ecchymoses. Les fils sont retirés vers le 10ème jour. Les seins s’assouplissent progressivement, ils deviennent indolores à partir de la 3ème semaine et les seules cicatrices présentes sont celles laissées par les incisions. Elles sont donc très discrètes.

Il est conseillé d’attendre au moins 3 mois avant une grossesse. Toute activité sportive intense est interdite pendant 2 mois et mieux vaut éviter le port de soutiens-gorge avec armature métallique immédiatement après l’intervention.

Le résultat de l’augmentation des seins est immédiat, dès le premier mois. Toutefois il sera réellement définitif au bout de 6 à 8 mois.

Augmentation mammaire par injection d’acide hyaluronique : en quoi ça consiste ?
Augmentation mammaire avec implants : les différentes techniques pour placer la prothèse mammaire