Augmentation mammaire par injection de graisse : qu’est ce que c’est ?

Beaucoup de femmes ont déjà voulu avoir un décolleté magnifique sans avoir à faire recours à des implants. Il arrive que suite à un régime ou une perte de poids considérable, ou bien après une mastectomie totale, une femme perde du volume au niveau de la poitrine. Voilà pourquoi l’augmentation mammaire par injection de graisse a vu le jour. Il permet une intervention sans cicatrices et surtout sans avoir à utiliser des implants.

Pourquoi choisir le lipofilling au lieu d’implants ?

L’augmentation mammaire par injection de graisse ou lipofilling est une alternative aux implants puisque c’est un procédé qui consiste à injecter dans les seins la propre graisse de la patiente. Comme il n’y a aucun corps étranger, le risque de rejet est minime, voire même totalement nul. Elle est surtout conseillée pour une augmentation mammaire modérée donc de quelques bonnets seulement et non une augmentation mammaire importante. C’est donc une technique qui permet d’avoir un décolleté bien remonté avec un résultat très naturel que ce soit au niveau du touché ou de la vue puisque la graisse est de nature molle.

Comment se déroule une intervention de lipofilling ?

Tout d’abord, tous les tests préopératoires effectués doivent être satisfaisants pour le chirurgien afin de pouvoir effectuer l’opération. La graisse utilisée vient de la partie du corps de la patiente et elle est retirée à l’aide d’une technique atraumatique de liposuccion, voilà pourquoi la graisse doit être purifiée pour qu’elle soit greffable. Il est donc nécessaire d’avoir un bon stock de graisse, et c’est la raison pour laquelle l’augmentation mammaire par injection de graisse ne convient pas aux femmes ayant une morphologie très fine. L’intervention ne dure que deux heures environ et la sortie de l’hôpital est programmée le jour même.

Quel est le résultat obtenu ?

Le résultat obtenu après un lipofilling est définitif au bout de quatre mois environ. Il est tout à fait normal qu’une perte de volume par rapport au rendu après l’opération se fasse constater au bout d’une semaine ou plus puisque dix pour cent de la graisse ne perdure pas. Quant aux bleus, ils s’estompent au bout de quelques semaines et la cicatrisation se passe sans laisser de marque au bout de trois semaines environ. Les douleurs post-opératoires sont tolérables puisque les antalgiques ou bien les glaces peuvent parfaitement les calmer. Ainsi le sport peut se pratiquer au bout de trois semaines seulement et l’intervention n’empêche pas l’allaitement.

Augmentation mammaire par injection d’acide hyaluronique : en quoi ça consiste ?
Augmentation mammaire avec implants : les différentes techniques pour placer la prothèse mammaire